Réglage - Atelier de réparation...

Ce que nous proposons:

Site en cours de création...

Vous êtes en possession d'un piano auquel vous êtes sentimentalement attachés parce qu'il fait partie du patrimoine familial depuis des dizaines d'années. La question se pose peut-être pour vous de savoir si celui-ci est encore susceptible d'être restauré afin de permettre les études de vos enfants. Je suis à votre entière disposition pour vous conseiller utilement et réaliser cette restauration.

 

Toutes mes réparations sont garanties 5 ans.

 

Quelques conseils techniques :

 

Ce qu'il vous faut savoir pianiste...

 



Clavier :

La sensation de flottement des touches perçus fréquemment peut-être due aux points suivant :

Flottement au départ de l'enfoncement : le bâton d'échappement n'est pas au contact avec le "nez", il faut régler la mise sous le nez.

Flottement latéral : les garnitures de mortaises de clavier sont usées, il faut les remplacer (voir photos ci-dessus).

 

L'enfoncement :

L'enfoncement des touches mesure 10mm. C'est la première information reçue quand vous touchez un piano. Un enfoncement insuffisant ou trop important est tout de suite perceptible et vérifiable.

 

L'attrapé :

L'attrape et la contre-attrape sont deux pièces qui fonctionnent de concert pour permettre au marteau, après avoir frappé la corde, de ne pas revenir au repos et permettre ainsi la répétition de la note sans attendre le retour complet de la touche. Si vous trouvez que le piano répète mal (surtout en fin de course de la touche) ou si le son se bloque dans une attaque forte, le réglage de l'attrapé est peut-être en cause.

 

L'échappement :

Le réglage de ce phénomène décrit plus haut est déterminant pour exprimer les nuances. S'il se produit trop près de la corde vous pouvez constater un redoublement de la note. Le son peut aussi rester bloqué. Inversement, s'il se produit trop tôt, vous avez l'impression de ne pas obtenir la note dans la nuance piano et la puissance d'attaque manque dans la nuance forte. Le " double-échappement" du piano à queue permet une répétition plus performante.

 

Les axes :

Ils assurent le mouvement de plusieurs pièces de la mécanique. Ils peuvent se gripper en atmosphère trop humide ou le plus souvent prendre du jeu (mécanique bruyante).

 

Les étouffoirs :

En jeu staccato, si l'étouffoir libère la corde trop tard, le son ne sort pas. Si le son reste, la charge de l'étouffoir n'est pas suffisante. Il faut reprendre le réglage, ou dans certains cas, remplacer les garnitures d'étouffoir (voir photo ci-dessous).